L’Agro-Bachelor de PURPAN obtient le grade de Licence – École d'Ingénieurs de PURPAN
 Dans Actualités

Une deuxième reconnaissance de diplôme d’état pour l’École près de 40 ans après le diplôme d’ingénieurs.

Janvier 2021 restera durablement une étape clé du développement de l’École d’Ingénieurs de PURPAN, fondée en 1919. L’Agro-Bachelor de PURPAN (BAC+3), lancé quelques mois auparavant, vient en effet de se voir octroyer le Grade de Licence après audit de la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI) et sur décision du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
Le diplôme d’ingénieur de PURPAN datait, lui, de 1963, puis, en 1984, la Loi Rocard investissait l’École d’Ingénieurs de PURPAN d’une mission de service public en formation, recherche, transfert et coopération internationale.

« C’est un moment historique pour PURPAN, confirme Eric Latgé, directeur général de PURPAN depuis 2017. Notre Agro-Bachelor obtient un grade licence, accentuant de fait notre mission de service public. En 1984, j’étais étudiant en 3e année du cursus Ingénieur et, aujourd’hui, je le vis encore à cœur et au cœur de l’école, entouré d’une équipe formidable. »
Cette volonté de créer un nouveau cursus au sein d’une école au diplôme d’ingénieurs agri-agro reconnu, est née d’une volonté première : continuer à répondre à l’évolution du marché de l’emploi en permettant à des jeunes ne souhaitant pas s’engager dans des études trop longues de trouver un compromis entre une formation professionnalisante courte et un diplôme d’ingénieur. « Nous voulions que les étudiants diplômés puissent ensuite choisir d’intégrer le monde professionnel ou poursuivre leurs études et rejoindre un Master, voire le cursus ingénieur de PURPAN ou d’autres écoles, indique Éric Latgé ».

Depuis sa création en 1919, l’École a bien évolué. Elle s’est progressivement installée au cœur des réseaux d’enseignement, de recherche et de développement. Membre associée de l’Université Fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, elle fait notamment partie de l’INP Toulouse (Institut National Polytechnique), de Toulouse Agri-Campus et de Toulouse-Tech. Par ailleurs, la très large majorité de ces 63 enseignants-chercheurs appartient à des Unités Mixtes de Recherche et collabore avec d’autres spécialistes de l’environnement, de l’agro-alimentaire, de l’agriculture…
Au niveau national, PURPAN appartient au réseau France Agro³ (réseau de 3 écoles d’ingénieurs pour l’alimentation, l’agriculture et l’environnement) et interagit avec d’autres établissements supérieurs à travers la FESIC (Fédération des Écoles Supérieures d’Ingénieurs et de Cadres) ou la C.G.E. (Confédération des Grandes Écoles).

« Oui, cette nouvelle étape est essentielle dans le développement de l’Ecole, insiste Eric LATGÉ. Et nous nous en réjouissons. Mais nous savons, au regard du contexte de nos secteurs dans lesquels les termes d’autonomie alimentaire, de croissance démographique, de réchauffement climatique, de préservation de la biodiversité, de souveraineté agricole, de circuits courts, de bien-être animal, de transition agro-écologique, de respect des hommes comme de la planète… sont centraux, que nous aurons encore d’autres étapes importantes à franchir. Pour jouer à plein nos missions dans la recherche, mais aussi et surtout dans la formation de nos jeunes afin de leur donner les bonnes clés pour le monde qu’ils ont à construire. »
Cette reconnaissance vient couronner la stratégie de développement coordonnée avec l’ensemble du personnel et le conseil d’Administration, présidé par Myriam CORMARY. L’augmentation de 40 % des effectifs d’inscription en première année (280 étudiants en 2020), les 4 nouveaux double-diplômes avec la TSM (Toulouse School of Management – Université Capitole 1), la création d’un master « Filières du luxe durable », l’enseignement de la culture générale dès la première année, le développement du Campus de Lamothe (exploitation agricole appartenant à l’École) et bientôt l’ouverture du diplôme d’ingénieur en apprentissage, montrent le dynamisme et l’agilité dont fait preuve PURPAN dans cette période inédite dans tous les sens du terme.

PURPAN vit une double transition, celle voulue par son plan de développement et celle subie par la pandémie. « Cela nous a permis de pousser à la fois le numérique dans toute l’école et de renforcer l’accompagnement pour chaque étudiant, conclue Éric LATGÉ ».

À noter qu’avec ce grade, les diplômés de l’Agro-Bachelor (nom commercial) seront désormais titulaires d’une licence intitulée “Bachelor des filières agricoles et agroalimentaires durables”.

Articles récents