Les Etudiants

Richesse des parcours et expériences vécues de 30 étudiants.
C’est aussi ça vivre à PURPAN !

  • Hélène Diplômée en 2013
Hélène Diplômée en 2013

"5 ans, pour comprendre ce que nous

voulons vraiment faire, grâce à des professionnels à

l’écoute, et à la richesse des stages"

Mon niveau au lycée

Je considère que j'étais une bonne élève sans être dans les premiers. J’avais 12-13 de moyenne, avec un niveau très convenable en maths, physique-chimie, biologie et anglais.

L'accompagnement à PURPAN

En 1ère année, notre responsable d’année s’était présentée comme "notre maman". Et je crois que c’est un peu ce qu’elle était.

Avec tous ces changements, en commençant l'Ecole, c’est la personne sur qui on peut compter en cas de doutes, celle qui nous suit tous pour savoir ce que l’on devient par la suite.

Puis, durant les années suivantes, l’accompagnement est différent, plus « abstrait ». Cela passe par l’insertion dans le monde professionnel et tous les conseils (très judicieux) que nous pouvons avoir pendant 5 ans.  

L’accompagnement à PURPAN, c’est le point fort de l’Ecole.

 

Mes stages

Le 1er stage, en exploitation agricole, est indispensable lorsque l’on fait une Ecole en agriculture. C’était la première fois que je quittais mes parents si longtemps (3,5 mois). J’ai donc appris à être très autonome.

Mon 2ème stage en tant qu'ouvrier agricole en Nouvelle-Zélande a été la meilleure expérience. Déjà, pour tous les paysages magnifiques que j’ai pu découvrir et que j’ai pu admirer pendant mon stage.  Cela m’a aussi appris à bien me débrouiller seule (c’était quand même l’autre bout du monde) et j’ai acquis un très bon niveau d’anglais. J’ai enfin pu voir une autre vision de l’agriculture.

J'ai effectué mon stage de 3ème année à Lyon, dans un organisme de recherche appliquée agricole financé et géré par les producteurs. C'était ma première expérience en entreprise.

Le dernier stage que j'ai effectué, dans une entreprise spécialisée dans la chimie et l'agroalimentaire, montre bien l’évolution et la précision de ce que je voudrais faire plus tard. 6 mois de stage m’apportent définitivement une expérience solide dans le monde du travail.

L'expérience la plus marquante durant mon cursus

La première qui me vient à l’esprit, c’est mon voyage en Nouvelle-Zélande. Une expérience inoubliable que je n’aurais jamais eu l’occasion de faire dans un autre contexte.

Puis, les autres expériences marquantes restent les rencontres que l’on peut faire pendant 5 ans et tous les liens forts qui peuvent se créer.

Le travail qu'il faut fournir

Les deux premières années ont été pour moi les plus difficiles.

Je pense que c’était dû au fait de changer d’environnement et de manière d’apprendre.

Il ne faut pas forcément fournir beaucoup plus de travail qu'au lycée, il faut juste savoir travailler différemment.

 

Après l'obtention de mon diplôme

Je pense continuer après PURPAN et faire une thèse si j’en ai les capacités.

Sinon, mon projet professionnel est actuellement de travailler en sélection dans une entreprise d’agrofournitures.

Pourquoi PURPAN : Mes conseils

Si vous doutez parce que vous pensez ne pas être à la hauteur : C’est celui qui n’essaye pas qui n’est pas à la hauteur. On ne perd rien à essayer un an. Il faut toujours viser au plus haut pour ne jamais rien regretter.

Si vous doutez parce que vous avez peur que le cursus ne soit pas adapté : j’étais dans ce cas. J’ai vu pour la première fois de ma vie une vache à 19 ans, je ne savais même pas ce que c’était que traire. Je voulais travailler dans l’agro-alimentaire. Et j’ai définitivement eu peur quand j’ai appris en première année les 40 races de vaches en me disant je m'étais complètement trompée… Et maintenant, en fin de cursus, je regrette les races de vache à apprendre (cela m’a servi une fois quand même !) et je ne deviendrais pas agricultrice mais je travaillerais sûrement dans un bureau.

C’est à nous d’adapter le cursus à nos perspectives d’avenir. Et tout le monde trouve toujours sa voie